Le métier d’auxiliaire vétérinaire : entre manque de reconnaissance et salaire inadapté

Le métier d’auxiliaire vétérinaire n’est pas toujours un métier facile. En effet, le manque de reconnaissance, le salaire bas et la surcharge de travail sont les principaux points négatifs qui ressortent des différentes études réalisées à ce sujet. En effet, Selon une étude réalisée par l’institut OpinionWay, 4 salariés sur 10 changerait de travail à cause d’un manque de reconnaissance au travail contre 3 salariés sur 10 qui changeraient à cause d’un salaire insuffisant.

Formation auxiliaire vétérinaire en alternance

De nombreux ASV préconisent de suivre une formation en alternance afin de justifier de connaissances pratiques et théoriques dès l’obtention du diplôme. La formation en alternance permet également d’alléger le coût de la formation, de vivre au jour le jour la réalité du métier et de s’assurer une insertion meilleure et plus rapide, puisque le contrat débouche souvent sur un CDI. Mais trouver son alternance ASV n’est pas toujours une mince affaire.

Equin ASV

Auxiliaire spécialisé vétérinaire équin

Le métier d’auxiliaire spécialisé vétérinaire (ASV) demande avant tout de la passion. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que certains décident de se spécialiser dans un type d’animaux en particulier. C’est ainsi que certaines personnes, longtemps intéressées par les chevaux, décident de s’occuper d’eux au quotidien devenant auxiliaire spécialisé vétérinaire en équin (ASV équin). Pour autant, il est important d’avoir conscience du travail que cela implique.